Mozart | Zauberflöte

Aktuell

  • So, 21.07.2019
    21:00 Uhr

    Beaune

    Hospice Sale des Pôvres

    Festival de Beaune | Récital Mozart

    Grands Airs d'Opéra de Mozart

    Récital Ana Maria Labin
    Piano, Antoine Palloc

    Link Festival de Beaune

     

  • Do, 25.07.2019
    20:30 Uhr

    St. Margarethen

    Römersteinbruch

    Mozart | Die Zauberflöte

    Oper im Steinbruch St. Margarethen

    Carolin Pienkos & Cornelius Obonya, staging
    Karsten Januschke, conductor

    Ana Maria Labin, Pamina
    Attilio Glaser, Tamino

    Max Simonischek, Papageno

    Orchester der Budapester Philharmonischen Gesellschaft
    Philharmonia Chor Wien

    link Oper im Steinbruch

     

Bernard Herrmann - Salammbô



From Orson Welles' movie "Citizen Kane" - Bernard Herrmann

​Ana Maria Labin, soprano
David Charles Abell, conductor

Orchestre National de Bordeaux - Aquitaine
March 2019

Festival Enescu Bucarest 2017

Fiordiligi | Come scoglio

W. A. Mozart | Cosi fan tutte
Fiordiligi "Come scoglio"

Festival Enescu Bucarest 08.09.2017
Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre

Le Diapason magazine

"Rodrigo de Handel au Festival de Beaune : victoire suprême

 

A la tête de son ensemble Les Accents, Thibault Noally dirigeait une distribution sans faille où brillait le timbre radieux d'Ana Maria Labin.

 

...Face à lui, plus qu'une reine. On devait à Ana Maria Labin des Mozart admirables avec Marc Minkowski (Donna Anna, Fiordiligi), mais son art de canaliser et d'imaginer la voix d'Esilena est confondant de naturel. Sa tenue instrumentale n'assèche jamais l'humanité absolument noble du personnage. « Per dar pregio », prodige de grâce en communion avec la splendeur du violon solo, vaut pour emblème de sa constance. Car d'un bout à l'autre, la variété des appoggiatures, les colorations inlassables de ce timbre radieux où passe l'ombre du doute, l'aptitude à tenir ensemble majesté, véhémence et vulnérabilité, la profondeur de pensée que manifeste le choix de chanter piano ce que d'autres durciraient, tout cela se résout en une incarnation que l'économie sublime du visage et du geste achève de rendre inoubliable. Grande artiste, et soirée rare, de celles qui honorent un festival." 

 

Jean-Philippe Grosperrin | Le Diapason, Le 23 juil 2018

Beethoven | "Ah! perfido"


Ludwig van Beethoven | "Ah! perfido" Op.65

Boston Baroque - Martin Pearlman, conductor
Video by Kathy Wittman/Ball Square Films